Mission octobre 2010

Publié le par Madela

Mission de Jeanne-Marie

5 octobre au 10 octobre

Lieu des réunions : Niamey

 

 

Personnes présentes :

                Boubakar Ousmane, gestionnaire du projet

                Ablaziz Adamou, responsable technique

 

Personnes recontrées :

                

                Bachir Ibrahim, artiste décorateur de calebasses

               Yacouba Moumouni, artiste compositeur, chanteur et musicien

 

 

Nous avons beaucoup travaillé et j’ai trouvé une équipe très motivée et responsable.

 

Notre projet est actuellement en phase de finalisation des objectifs que nous nous étions fixés sur la zone de Dosso, à savoir, la création de micro-entreprises en zone rurale après une période de formation pour les jeunes et des stages de perfectionnement dans différents métiers.

 

Actuellement, les formalités sont en cours pour la mise en place d’une Union des trois coopératives de Tidirka, Tchambanga et Daoudadey : ils ont préparé les statuts, le règlement intérieur est en cours d’élaboration et l’agrément devrait être obtenu assez rapidement.

 

Bien que la période ne soit pas favorable, les jeunes artisans commencent à avoir des commandes :

 

-          de la part des villageois : les Centres de développement rural que nous avons créés jouent le rôle social qui leur était imparti (réparations des charrettes, des portes de cases, confection de vêtements pour la rentrée scolaire, de robes et de boubous) ;

-           fonds collectés par Madéla : souscription pour l’équipement des classes (tables, bancs, lampes solaires), vente de calebasses lumineuses, recette du concert ;

-          premiers contrats que les deux responsables locaux ont réussi à obtenir auprès d’ONG  qui font des dotations pour équiper les salles de classe … ce dernier point étant bien sûr le plus important dans la perspective de leur autonomie.

Par ailleurs, à Tchangalla, les jeunes abordent l’étape 2 de leur formation ; le Centre est dirigé par Ibrahim Boubakar qui fait preuve d’un grand sérieux et tout devrait bien se passer. En juin, ils viendront rejoindre l'Union.

 

Le travail de la mission a consisté à mettre en place les outils de gestion permettant aux responsables de bien faire fonctionner le projet dans son ensemble et compte tenu de ses évolutions.

 

Dans le domaine du maraîchage :

- à Tidirka nous avons financé une formation à la culture en saison pluviale de juin à septembre sur le site qui avait été aménagé l’an dernier ; les résultats ont été très concluants puisque la saison, outre l’amélioration de leur alimentation, a permis aux 74 exploitantes de faire un bénéfice de 1 500 000 F (2 286 €). Les pépinières pour la préparation de la culture de contre-saison (octobre à mars) ont été mises en place.

- A  Gollé, Tchara Beri et Tchangalla : Les activités ont débuté mi-septembre et la suite du projet devrait se dérouler suivant le planning établi.

 

Ainsi, le projet n’aura pas à souffrir de la situation : il est suffisamment avancé et surtout l’équipe d’encadrement prête à surmonter les difficultés.

 

Les Nigériens font preuve d’un grand engagement et plus que jamais c’est le moment de les soutenir.

 

Voir et revoir les missions antérieures :

 

Publié dans Missions

Commenter cet article