Jeunes artisans de Tchambanga

Publié le par Madela

Septembre - octobre 2009

 

 

Les jeunes artisans que nous avons formés sont en autonomie depuis le mois de mars.

6 filles et 5 garçons poursuivent les activités dans le cadre de la coopérative qu’ils ont créée.

 

Bâtiments et équipements sont en bon état et bien entretenus ; nous n’avons pas eu à déplorer des dégâts pendant la saison des pluies.

 

L’activité

 

De mars à septembre, les jeunes artisans ont réalisé un chiffre d’affaires de 382 475 Fcfa (583 €) procurant un bénéfice net de 190 883 Fcfa (291 €). Les jeunes artisans ont décidé de laisser l’argent dans la caisse de la coopérative.

 

Ces résultats peuvent paraître modiques mais il convient de souligner que la période étudiée n’est pas favorable : pendant la saison des pluies tous les villageois sont dans les champs pour cultiver les céréales qui leur permettront de se nourrir le reste de l’année et les jeunes artisans eux-mêmes ont cultivé les champs familiaux.

 

La fréquentation du Centre a cependant été bonne puisqu’elle fait apparaître 65 visites de clients (villageois et gens de passage sur la latérite).

 

 

 

Atelier

Bénéfice réalisé (€)

Nombre de visites

 

 

Menuiserie

92

16

 

 

Couture

48

24

 

 

Broderie

124

8

 

 

Rechapage des pneus

27

17

 

 

C’est sur ces bases que nous avons retrouvé fin septembre des jeunes artisans très motivés pour agir de façon à développer leurs activités, la saison des cultures étant terminée.

 

Les projets des jeunes artisans

                                         

Conscients que les revenus ne pourront venir que de l’exercice de plusieurs activités, les jeunes artisans ont décidé :

-          de reprendre l’activité de maraîchage sur le terrain de 800 m² qui avait été aménagé la saison précédente ;

-          de monter un restaurant (les filles) au bord de la latérite ;

-          d’ouvrir un banque de mil où les villageois qui souhaitent se procurer de l’argent pourront vendre leur mil (plutôt que d’aller à Dosso, ce qui occasionne des frais et prend du temps).

 

Le 24 octobre, les projets ont été présentés au Comité des parents.

voir le COMPTE RENDU DE LA REUNION DU 24/10/09 
 
 

Fin octobre, les nouvelles activités ont été lancées :

 

Pour le maraîchage, les jeunes exploitants ont choisi de cultiver tomate, aubergine, poivron, oignon et pomme de terre, légumes qui se vendent bien sur le marché de Dosso ; la pépinière est en place et les plants pourront être repiqués très prochainement.

                                        

Par ailleurs, ils expérimentent la culture du moringa (de nombreux articles circulent sur Internet concernant les bienfaits de cet arbuste).

                                         

Le restaurant fonctionne et les jeunes restauratrices proposent pour le moment : igname en sauce et beignets de haricot.

                                        

 

Fête de Tabasky

 

Par ailleurs, les activités de base se poursuivent (couture, menuiserie, broderie, rechapage).

 

Le catalogue 2009-2010 des productions en menuiserie a été édité ; on y présente  tabourets, tables, bancs pour les villageois, et, bureaux, chaises, étagères, tables de salle à manger, lits pour les citadins. Il a été distribué à Dosso, à l’Ecole Normale, auprès des ONG et chez certains commerçants …. On attend des commandes !

 

La fête de Tabasky se rapproche (30 novembre) : ce sera le moment de vendre les 11 moutons pour lesquels nous leur avons accordé un micro-crédit et d’avoir des commandes dans les ateliers.

Conclusion

Les jeunes artisans de Tchambanga se montrent entreprenants et motivés. Ils sont bien soutenus par les parents et les villageois qui les encouragent et
acceptent des évolutions par rapport aux traditions.

La phase d'autonomisation des jeunes artisans se déroule bien dans ce village.



          Pour revenir au menu du développement villageois,
          flêche en haut à gauche de l'écran.

Commenter cet article