CADER DE TIDIRKA - Septembre/octobre 2009

Septembre/octobre 2009 : la malchance

 

LES BATIMENTS

 

Les pluies torrentielles qui se sont abattues sur le village le 2 septembre ont détruit les bâtiments :

 

Les machines à coudre ont pu être récupérées ; elles sont déposées chez le Directeur de l’école.

 

Le mobilier, tables est bancs qui étaient dans les bâtiments; est détruit.

Atelier Couture

                                  

 Magasin de stockage de la menuiserie

                                
Case d'accueil
                               

D’autres bâtiments du village ont été détruits et le Chef du village en a établi une liste qu’il a déposée à la Mairie pour dédommagement.

 

LE GROUPEMENT NYYA

 

Le groupement est aujourd’hui constitué de 8 garçons : 6 anciens stagiaires er 2 nouveaux jeunes qui ont souhaité apprendre la menuiserie.

 

Les filles n’ont pas souhaité continuer à adhèrer au Groupement (essentiellement pour cause de mariage) et elles exercent leur activité en indépendantes, à domicile.

 

L’ACTIVITE DU CENTRE DU 2/02/09 AU 2/09/09

 

Compte d’exploitation général (en Fcfa)

Dépenses

Recettes

 

 

Location des kits arachide

26 500

 

 

Ventes produits jardin

 3 240

Achats sacs vides/arachide

1 250

Vente culture arachide

16 000

Prestation tailleur formation

3 000

Atelier couture

18 000

Achats fournitures menuiserie

90 800

Atelier menuiserie

117 550

 

 

Service transport

2 000

Résultat exploitation :

Bénéfice

 

88 240 Fcfa
soit 134 € 

 

 

 

 

 

 

Total

183 290

Total

183 290

 

 

Remarques

 

Atelier menuiserie :

Sur 7 mois, les villageois ont acheté 1 table, 4 fenêtres et une porte, achats auxquels viennent s’ajouter quelques réparations.

 

Le reste du chiffre d’affaires provient de commandes de Madéla pour l’équipement du Centre de Daoudadey et l’équipement du bureau de Dosso.

 

Atelier couture

Les villageois ont commandé 2 robes.

Le reste provient d’une commande de Madéla pour la confection de tenues pour les stagiaires de Daoudadey.

 

En conclusion : les villageois participent très peu au développement du Centre.

 

Cette année, les jeunes artisans n’envisagent pas de reprendre la culture du champ d’arachide que le Chef du village a mis à leur disposition.

 

Ils n’ont pas repris non plus la culture du jardin.

 

Nous leur avons suggéré de mettre en culture leur terrain qui est attenant au site de maraîchage et d’y pratiquer des cultures rentables (aubergine, poivron, pomme de terre).

 

PETIT ELEVAGE

 

Le 6 mai, ils ont acheté 8 moutons payés moitié avec l’argent qu’ils avaient en caisse  et moitié par un microcrédit que nous leur avons accordé.

                                       

Les bêtes sont bien soignées et en bonne santé ; elles devraient être vendues lors de la fête de Tabasky, aux environs du 20 novembre 2009.

 

Le résultat de la vente se décomposera comme suit :

 

-          remboursement du microcrédit

-          reconstitution du capital propre

-          partage du bénéfice de la vente en deux : moitié pour augmenter les fonds propres et moitié distribuée aux jeunes artisans.

 

 

FORMATION LAMPES

 

Les jeunes artisans ont reçu une formation à la fabrication des lampes solaires. Quatre d’entre eux fournissent un travail de qualité et pourront exercer cette activité.

 

L’association travaille actuellement à la mise au point définitve du produit et à sa présentation avant de  commencer la mise sur le marché.

 

 

ENQUETE AUPRES DES ANCIENNES STAGIAIRES

 

Ainsi que nous l’avions précisé dans un précédent rapport, les jeunes filles ont quitté le Centre dès la formation de base terminée ; elles ne sont pas revenues.

 

Nous avons mené une enquête auprès d’elles et il ressort qu’elles continuent à assurer des activités de tricotage et de broderie à domicile, tirant ainsi quelques revenus de ce qu’elles ont appris.

 

 

CONCLUSION

 

Il apparaît que le démarrage d’activités villageoises à Tidirka s’avère difficile.

 

Les activités nouvelles, telles que la culture de l’arachide qui peut être très rentable et le maraîchage, ne sont pas poursuivies pour le moment : il est vrai que les jeunes artisans sont encore occupés aux travaux des champs.

 

La situation est en attente.



Décembre 2009 : Le sursaut

Après une période de démoralisation, les jeunes ont réagi :

- nettoyage de l'atelier menuiserie et reprise de l'activité :

             * diverses réparations pour les villageois
             * et un contrat de la mairie de Dosso pour la réparation du mobilier de l'école 
              (réponse à un appel d'offre de la Mairie - dossier efficacement monté par Namata, responsable
               de  l'Antenne Madéla à Dosso).

- reprise du maraîchage sur une trentaine de planches qu'ils ont préparées sur le site villageois

- bonne opération réalisée sur la vente des moutons : 90 000 Fcfa de bénéfice net.


Les perspectives
 
Les jeunes artisans  ont participé au montage des calebasses lumineuses et ils vont commencer à travailler sur le projet lampes solaires


                       
                      Pour revenir à la page d'origine, cliquez sur la flêche en haut à gauche de l'écran.