CADER DE TCHAMBANGA

Publié le par Madela

LE NOUVEAU CENTRE DE TCHAMBANGA

Le Centre a ouvert le 15 octobre.

L'entrée du village avec les membres de notre Antenne, Ablaziz et Namata, et Yacouba, spécialiste en alphabétisation qui vient de rejoindre l'équipe.
P1010218.JPG

Les formateurs sont des artisans locaux pour ce qui concerne la couture, la broderie et la maçonnerie ; la menuiserie et le tricotage sont assurés par des artisans de Dosso.

P1010215.JPG
Les formateurs sur le terrain que nous a attribué le Chef du village ; depuis cette photo, le terrain a été nettoyé et la place est nette.

L'achat et la remise des équipements

Nous sommes partis à Niamey pour faire les achats de matériel :
P1010095.JPG
                                               les machines à coudre
P1010098.JPG

P1010099.JPG
        le matériel de menuiserie au marché de Katako ... où on peut tout trouver

Puis, le tout l'équipement a été présenté lors d'une Assemblé villageoise,

en présence du Chef du Village

P1010163.JPG

                                                    L'équipement scolaire :
P1010271.JPG

                                       Le premier établi pour la menuiserie :
P1010290.JPG

Les stagiaires et les formateurs ont vivement apprécié les  tee-shirts et les casquettes :
P1010181.JPG


Le début de la formation

Puis, on s'est mis au travail, la couture dans une case mise à notre disposition par les villageois, la broderie et les autres activités, en plein air, sur des nattes.

A ce jour, 

tous les stagiaires ont déjà passé 2 semaines en couture :
P1010232.JPG

P1010343.JPG

deux semaines à la broderie ... sur la photo, c'est la pause !
P1010228.JPG

deux semaines au  tricotage
P1010314.JPG

la menuiserie, 1ère semaine,
P1010298.JPG

la menuiserie, 2ème semaine ... le premier tabouret est fini !
P1010325.JPG

Puis, les garçons sont allés en maçonnerie :

Sur la carrière,
P1010362.JPG

les premières briques en banco,


briques qui serviront à construire les locaux.

Petite mise au point, car des retards à l'embauche ont été signalés par le formateur en maçonnerie !
P1010381.JPG

Ainsi, le Centre de Tchambanga est bien lancé et le samedi matin, tout le monde est là pour présenter les travaux de la semaine soumis à l'évaluation des formateurs.

Le samedi après-midi et le Dimanche ont lieu les cours d'enseignement général. Parmi les 18 stagiaires, 9 sont totalement analphabètes. 

Les cours sont faits à partir des modules conçus à leur intention sur la base du déroulement du programme d'enseignement professionnel. Ces modules sont en langue nationale pour les analphabètes, et bilingues pour les autres (langue nationale et Français). Tous ont en plus un cours de Français oral.


Janvier 2008

PICT0042.JPG
Nous avons retrouvé les stagiaires au complet, toujours aussi motivés.

P1010028.JPG



I) LA FORMATION PROFESSIONNELLE

Après six mois de formation à tous les métiers, les stagiaires ont choisi leur spécialisation. Cela a été l'occasion de faire un Conseil d'orientation avec les parents qui étaient tous présents :

conseil-classe-030.jpg
Nous avons désormais :
         - 6 stagiaires en couture (4 garçons et 2 filles)
         - 6 stagiaires en menuiserie/maçonnerie
         - 7 stagiaires en broderie/couture/tricotage.


Le travail en atelier s'appuie sur le "Dossier Technique" qui est préparé le samedi et qui porte sur les produits qui seront fabriqués la semaine suivante. L'alphabétiseur participe à ce travail préparatoire.

Préparation du dossier technique en couture : on étudie une marinière
P1010040.JPG
Préparation du dossier technique en menuiserie : un tabouret
P1010044.JPG


La maçonnerie

Les jeunes garçons ont reçu une formation en maçonnerie en participant activement à la construction des bâtiments avec l'artisan du village.

Le hangar école était terminé à notre arrivée,

P1010033-copie-1.JPG
et les travaux de construction de l'atelier couture ont pu commencer,
NUM-TRICOT-018.jpg
Une fois la case couture terminée,
namata-4-043.jpg
ils ont pu entreprendre la case ronde d'accueil.
namata-4-038.jpg
II) L'ALPHABETISATION

Pour tenir compte de différences de niveaux entre les stagiaires, les cours ont été dédoublés.

La rédaction du dossier technique renforce notre approche par la pratique et donne des résultats significatifs.

Le tailleur et la brodeuse suivent les cours d'alphabétisation.

III) L'IMPLICATION DES PARENTS

Les parents suivent avec beaucoup d'intérêt le travail de leurs enfants : leurs visites au Centre sont fréquentes et ils ont constitué un Comité des Parents.

Le Chef du village et son fils sont également régulièrement présents.

IV) LA VISITE DES REPRESENTANTS DU GROUPEMENT ORPI Landes

Ce fut bien sûr un véritable événement .


Ils ont été accueillis par les stagiaires et les villageois,
P1010225.JPG
Le Chef de village les a remerciés de leur soutien au projet.
IMG_1581.JPG
On leur avait réservé  l'installation du toit de la case ronde :

Préparé au sol , le toit est ensuite soulevé et posé sur l'édifice :
P1010246-copie-1.JPG
 Il est ensuite  recouvert de chaume.
PICT0045.JPG
Après cet accueil chaleureux, tout le monde s'est remis au travail !

Visite des ateliers et regard sur les articles fabriqués,

en menuiserie :

P1010215-copie-1.JPG
en couture,
P1010201.JPG
et participation active à l'étude du dossier technique.
DSC05835-copie-1.JPG


Cette visite  et celle de nos autres adhérents constituent  un encouragement fort pour les jeunes stagiaires.

CONCLUSION

Le Centre de Tchambanga est prometteur. Les stagiaires sont particulièrement bien suivis par leurs parents et eux-mêmes font preuve d'application.

L'équipe pédagogique est jeune et motivée et l'encadrement très engagé dans la réussite du projet.

Le Centre est bien placé, en bordure d'une route en latérite qui conduit à d'autres villages. Des gens de passage s'arrêtent souvent et il est prévu d'installer un petit marché dès que la production des ateliers sera de bonne qualité ... une incitation supplémentaire à s'appliquer !



Juin 2008

Les activités se poursuivent.


Motifs de broderie inventés et  réalisés par les stagiaires 




La menuiserie


Quelques réalisations




Les dossiers techniques

L'étude d'un nouveau modèle en couture , séance animée par Garba, le tailleur et Yacouba, l'alphabétiseur.

  Ces quelques photos nous montrent que formateurs et stagiaires travaillent et s'appliquent. Un effort reste à faire sur les finitions et sur la présentation des produits. Les remarques ont été comprises et ils ont promis d'en tenir compte à l'avenir.

Septembre - décembre 2008

Accueil des villageois et villageoises à notre arrivée





Les ateliers sont propres et bien rangés



Des produits de qualité
On prépare l'arrivée du "froid" (20 ° !) et les cagoules pour les petits sont prêtes, propres et bien emballées
(les conseils de Mireille et Claire ont été suivis)




A la menuiserie





L'Ecole Normale de Dosso a commandé 12 chaises pour équiper le cyber centre de l'établissement

 

L'étude d'un coffre est présentée au tableau, en Djerma





Devoir sur table pour les stagiaires de niveau 1



De leur propre initiative, les stagiaires ont semé du haricot autour du Centre



Le Chef du village a mis un champ à leur disposition et ils y ont semé de l'arachide ; ils y travaillent le lundi qui est leur jour de repos.



Champ école du Centre : étude du forage en panne avec Pierre et Namata



Nous avons fait réparer le forage  et les aménagements du champ école sont terminés .... la prochaine mission, photos des récoltes !

Et le champ  villageois qui a été préparé grâce au financement d'une ONG locale .... les villageois nous demandent de réparer le puits car pour le moment ils n'ont pas d'eau pour commencer la saison de maraîchage !






Février 2009 - la remise des diplômes

La fin de la formation de base des jeunes stagiaires a été sanctionnée par une remise des diplômes en présence du Chef de village, de l'Imam, des responsables des structures villageoises, des parents et de nombreux villageois.


                   mission-janvier-fevr-2009-425.jpg


Ils sont des  "jeunes artisans" et ils ont créé leur coopérative.

Ils débutent avec un capital de 550 000 Fcfa ( 825 €), résultat des ventes qu'ils ont réalisées par la vente des produits qu'ils ont fabriqués au cours de la période de formation..

Désormais, ils vont travailler à leur compte. Les équipements restent à leur disposition à charge pour eux de les entretenir et de poursuivre les activités.

Nous continuons à les suivre et à dispenser les cours de gestion. Nous les retrouverons désormais dans la rubrique du développement villageois.


Lire la suite : Développement villageois


Voir l'historique d'un autre CADER : Historique des Centres

Commenter cet article