Bilan de l'année 2007-2008

Publié le par Madela

Notre association fête sa deuxième année d'existence.

Nous sommes actuellement 96 adhérents.

Cette année, des entreprises se sont engagées à nos côtés :
     - VOGA Partenaire, cabinet de conseil en entreprises,
     - le Groupement ORPI Landes qui nous a permis de réaliser des avancées significatives
       cette année.

et nous avons bénéficié d'une subvention du Conseil Régional d'Aquitaine.


I) Pour cette année, plusieurs points forts :

- l'implication et la montée en puissance de l'équipe de notre antenne au Niger,


Yacouba, Ablaziz, Namata, Hadiza et Issa

- la participation active des villageois aux réunions que nous organisons et aux conseils de classe,


- le succès de la Journée Portes Ouvertes organisée à Tidirka en février,









- la venue de missions qui ont beaucoup travaillé et qui ont reçu un accueil chaleureux.



-
Le contexte national : Dans le cadre de sa politique d'urgence de lutte contre la pauvreté, le Niger a mis en place pour 2009/2015 une stratégie de développement rural (SDR) qui vise à favoriser les apprentissages et l'exercice d'activités multiples dans les villages afin de mieux lutter contre la malnutrition, l'exode des jeunes et à générer des revenus qui leur permettront de devenir autonomes. L'action de notre association correspond exactement à cette stratégie.
 
II) LES REALISATIONS


               1) Centre d'apprentissage et de développement rural de Tidirka

Axe 1 : L'apprentissage

Les stagiaires ont terminé leur apprentissage de base et sont aujourd'hui "en pépinière". Nous les accompagnons par des cours de gestion et des conseils.


                                                           année 2008                                           mars   avril  mai  juin  juillet ................

Jeunes artisans en « pépinière » - cours de gestion                           

                                                                  


Axe 2 : Les projets villageois

 Arachide : Le projet villageois a débuté au mois de mars.
 en jaune sur le schéma : la formation des villageois

                                                                   

Arachide

 

Dotation matériel  (Lux-Dév) et mise en exploitation

 

 

 

 

 

 

 

 

Formation des villageois au Centre  (Lux-Dév)

 

 

 

 

 

 

 

 

Dotation semences (FAO) pour extension culture

 

 

 

 

 

 

 

 

Champ école nouvelles variétés (Lux-Dév)

 

 

 

 

 

 

 

 

15 groupements de femmes représentant 70 familles (soit environ 1 400 personnes) assurent cette activité dont la gestion est assurée par la Coopérative du Centre.

Fabrication des lampes solaires

Lampes

Formation et lancement production/commercialisation                                                                   

               

   

 

 

             


8 jeunes artisans ont été intéressés par cette formation et sont capables aujourd'hui de monter les lampes.

On voit sur le schéma que les activités villageoises commencent à se mettre en place depuis le mois de mars..

PREMIERS RESULTATS

Les jeunes artisans ont démarré avec un capital de 450 €, résultat de la vente des produits qu'ils avaient fabriqués au cours de leur formation.

Du mois de mars au mois de mai, il sont gagné 85 €.

L'activité de l'arachide a rapporté 2 900 € pendant ces deux mois. Les groupements ont produit 850 litres d'huile et 66 240 tourteaux (pour le bétail).

Ces sommes sont importantes pour eux. L'extension de la zone de culture de l'arachide permet d'entrevoir des revenus satisfaisants l'année prochaine ce qui leur permettra d'améliorer leurs conditions de vie. Ces revenus leur donneront également la possibilité de faire travailler les jeunes artisans. Ce sera l'amorce de leur développement.

La commercialisation des lampes va débuter au mois de septembre.

            2) Centre d'apprentissage et de développement rural de Tchambanga

Ce nouveau centre a démarré dans de très bonnes conditions grâce à l'expérience acquise à Tidirka et aux moyens de financement plus importants dont nous disposions. Les villageois et les stagiaires sont très motivés et les premiers résultats sont satisfaisants.

Axe 1 : L'apprentissage de base va se poursuivre jusqu'au mois de mars ; ils passeront alors en pépinière.

Axe 2 : Les premières réunions sur les projets villageois vont débuter au mois de septembre.

III) LES PROJETS POUR 2008-2009

Nous allons poursuivre notre action dans les deux villages de Tidirka et de Tchambanga et démarrer de nouvelles actions.

1) LE MARAICHAGE A TIDIRKA

La demande des villageois est forte : c'est la possibilité pour eux de sortir de la malnutrition et d'avoir des revenus par la vente des excédents.

La visite du village de Tessa (à 45 km de Dosso, en zone totalement désertique) nous a montré la faisabilité d'un tel projet. Par ailleurs, les études faites par la Direction de l'hydraulique de Dosso sur le site de Tidirka ont montré la présence d'une nappe phréatique suffisante et continue à 25 m de profondeur.

Photo à Tessa



Nous avons sollicité l'ONG MICROFEL Tiers Monde qui travaille sur ce type de projet en Afrique depuis 1985 et nous avons présenté ensemble un dossier de demande de financement. Les villageois de leur côté se sont engagés à apporter leur contribution par leur participation aux travaux qui ne demandent pas de compétence particulière.

L'aménagement de la zone comprendra un puits, des canalisations et des bassins pour amener l'eau à proximité des planches de culture. Chaque famille se verra attribuer une ou plusieurs planches. La réalisation pourrait débuter en novembre sous réserve de l'obtention des financements demandés.


2) L'OUVERTURE D'UN NOUVEAU CENTRE A DAOUDADEY
Ce village est situé à 25 km de Dosso et est entouré d'autres petits villages, l'ensemble représentant environ 6 000 personnes. Ils sont complètement isolés et vivent dans le dénuement le plus complet. C'est le Chef du village, informé de nos réalisations, qui nous a sollicités. Les villageois sont très motivés.

IV) DE NOUVEAUX SOUTIENS

Le groupement ORPI Landes continue à nous accompagner et de nouvelles entreprises du département des Landes se sont engagées :

                SIKIG, Coopérative spécialisée dans les kiwis
                PRIM'LAND, Coopérative de fruits.

Leur soutien nous permettra d'avancer dans l'action que nous menons pour amener les villageois à de meilleures pespectives de vie.

Nous insistons par ailleurs sur l'importance de la contribution des adhérents qui est à la base du dispositif. Plus que jamais nous avons besoin d'eux d'une part pour leur contribution financière et d'autre part pour l'image de l'Association. En effet, dans tous les dossiers que nous montons, les institutions et Fondations demandent le nombre d'adhérents ce qui est une garantie de notre dynamisme et de notre rayonnement.



Publié dans L'association

Commenter cet article